Autres
Gestion.jpgGestion.jpg
Gestion2_WebOptimized.jpgGestion2_WebOptimized.jpg
connect.jpgconnect.jpg
droit_WebOptimized.jpgdroit_WebOptimized.jpg
genie_WebOptimized.jpggenie_WebOptimized.jpg
home.jpghome.jpg
mathematics.jpgmathematics.jpg
medecine.jpgmedecine.jpg
vendresurcoozook.jpgvendresurcoozook.jpg
Résultats pour votre recherche :enjeux
Annuler
Acceptabilité sociale d’un projet de développement minier
Questionnaire d’analyse
L’acceptabilité sociale est présentement le risque numéro 1 dans le secteur des mines et métaux. Par conséquent, l’analyse des facteurs de l’acceptabilité sociale d’un projet de développement minier est devenue incontournable. Cet outil tout à fait pertinent, clair et facile d’accès, promet d’être utile au public auquel il est destiné. Il s’adresse aux étudiants universitaires, aux membres des communautés, aux promoteurs du développement minier, aux professionnels des relations avec les communautés, ainsi qu’aux décideurs municipaux qui souhaitent disposer d’un outil concret d’analyse de l’acceptabilité sociale d’un projet de développement minier. Ce questionnaire d’analyse des 8 facteurs de l’acceptabilité sociale facilite l’identification des enjeux et des préoccupations reliées à un projet minier, et favorise le dialogue et la collaboration entre les parties prenantes. Grâce à cet outil d’analyse, les parties prenantes pourront dorénavant prendre ensemble des décisions stratégiques et opérationnelles, qui permettront de livrer des résultats bénéfiques pour la société et l’environnement, tout en ayant une haute performance économique.
À partir de 14,99$
Accompagner les stagiaires en enseignement à l’aide du numérique
Alors que nos systèmes scolaires se réinventent pour faire face aux moult défis de la société actuelle, la formation initiale (et continue) du personnel enseignant tend vers une plus grande hybridation. Facilitant des modalités de formation à distance et en ligne, cette utilisation grandissante du numérique s’opère également dans la formation pratique, soit pour l’accompagnement des stagiaires en enseignement. Pour les étudiantes et étudiants en stage, l’utilisation de dispositifs numériques peut s’avérer profitable pour le développement de leurs compétences professionnelles. Quant aux personnes accompagnatrices (celles des institutions d’enseignement ou des milieux de stage), qu’elles soient en présence ou à distance, la médiatisation de leurs pratiques est porteuse de nombreuses possibilités pédagogiques, mais elle comporte également des enjeux majeurs (éthiques, technologiques, organisationnels…). Réunissant des chercheuses et chercheurs du Canada et de la Belgique, cet ouvrage propose des repères théoriques et pratiques autant pour les personnes accompagnatrices utilisant le numérique dans le cadre d’un programme de formation à l’enseignement que pour celles et ceux devant réfléchir à l’élaboration ou à la refonte d’un dispositif d’accompagnement de stagiaires à distance ou hybride. Préface de Glorya Pellerin et postface de Marc Boutet.
24,99$
Analyse de la politique de l’éducation
Une perspective critique et démocratique
Les politiques se trouvent dans le carrefour d’intérêts des parents, du gouvernement, des partis, des médias ou encore de la société civile. On propose une analyse des politiques à partir du contexte du Québec, et ce dans une perspective internationale. Afin de comprendre les sources et les facteurs qui composent une politique, on déploie une approche critique essentielle pour développer une analyse intégrale. Celle-ci est primordiale pour aborder la complexité des politiques et déceler les enjeux de pouvoir sous-jacents dans le processus éducatif. La diversité de ces objectifs suscite des controverses de l’opinion publique sur divers aspects du système d’enseignement. Des débats se déroulent en ce qui a trait aux sujets de la pluralité culturelle et religieuse, de l’histoire et sur la pédagogie à adopter. Ainsi, dans un premier temps, on aborde des concepts fondamentaux concernant les politiques et on examine la mondialisation autant comme un contexte que comme un discours influençant et interagissant avec les politiques éducatives. Ultérieurement on étudie la transformation issue du rapport Parent, conçue comme une politique démocratique. On étudie le rapport entre la démocratie, l’éducation et les États nations. On aborde les politiques à l’égard de la langue, de la religion et de l’immigration dans la sphère éducative. On examine des politiques d’évaluation et la réforme éducative au Québec, sa signification et ses contradictions. On propose une analyse des politiques dérivant du conservatisme aux États-Unis et leur impact sur le plan international. Finalement, on analyse les politiques de financement des institutions éducatives. Hugo Rangel Torrijo est professeur associé à l’UQAM et professeur-chercheur à l’université de Guadalajara. Il a complété un Ph. D. en éducation et une maîtrise en sociologie à l’Université de Montréal. Il a aussi étudié la culture et les valeurs en éducation à l’université McGill et fait un postdoctorat sur les questions de la diversité et l’éducation à l’UQAM. Il a écrit récemment un livre sur l’évaluation des universités et un autre sur la démocratie. Ses études portent aussi sur la citoyenneté, les migrations et la reconnaissance. Il a conduit également des recherches internationales sur l’éducation dans les prisons.
À partir de 23,95$
Changement et développement organisationnel
Faire évoluer la pratique
Le changement organisationnel constitue un défi sur mesure pour le développement organisationnel. En effet, la multitude de changements de même que leur complexité nécessitent une connaissance approfondie des systèmes humains, sociaux et organisationnels. Les organisations ont donc tout intérêt à puiser dans les approches, les modèles et les méthodes du développement organisationnel pour susciter la contribution des personnes, selon une mise en oeuvre adaptée à chaque contexte de changement. Ce collectif sur le changement organisationnel propose au praticien en développement organisationnel des textes de réflexion, des modèles d'intervention et des illustrations de différentes pratiques en changement organisationnel. Il se compose de plusieurs textes répartis en trois blocs. Le premier bloc vise à comprendre les enjeux et les dynamiques du changement organisationnel et à présenter différents différents modèles et approches d'intervention en gestion du changement. Le deuxième met en évidence différentes pratiques associées à la crise, aux fusions, aux changements technologiques ou culturels. Le troisième bloc propose de nouvelles tendances au regard des pratiques d'apprentissage et de collaboration. Bref, ce collectif se veut une source d'inspiration et de réflexion pour faire évoluer la pratique du changement et du développement organisationnel.  En complément à cet ouvrage, vous pouvez consulter un autre collectif sur le développement organisationnel, intitulé Développement organisationnel: relever les défis contemporains.
30,00$
Développement organisationnel : relever les défis contemporains
La pratique du développement organisationnel est plus pertinente que jamais lorsqu'il s'agit de répondre aux besoins actuels des organisations. Dans cette optique, ce collectif examine sept grands défis contemporains auxquels le développement organisationnel peut contribuer. Ces défis sont les suivants: 1) attirer, mobiliser et retenir les employés talentueux; 2) développer le leadership et le potentiel des personnes; 3) promouvoir la santé au travail; 4) concilier et tirer profit de la diversité au travail; 5) gérer la violence au travail et favoriser le civisme 6) optimiser l'efficacité des équipes de travail; et 7) encourager la créativité et l'innovation. Pour chacun de ces défis, nous avons retenu des textes présentant l'état de la situation dans les organisations, les principaux fondements et des illustrations en lien avec la pratique du développement organisationnel. Le collectif se termine par un chapitre qui aborde la perspective des professionnels du développement organisationnel (défis pour la profession, compétences, enjeux). En définitive, ce collectif se veut une source d'inspiration et de réflexion pour toutes les personnes qui cherchent à concilier, par une démarche de développement organisationnel, l'efficacité des organisations et les intérêts des personnes qui y travaillent.  En complément à cet ouvrage, nous vous suggérons le collectif Changement et développement organisationnel: faire évoluer la pratique.
30,00$
Enjeux contemporains de gouvernance pour les sous-ministres du g...
Avec l’évolution de la société de nombreux enjeux de gouvernance apparaissent et plusieurs affectent la pratique du poste de sous-ministre, cheville relationnelle entre l’univers politique et celui de l’administration. En principe le sous-ministre conseille le ministre et le gouvernement et dirige le ministère. Les années Harper ont vu la poursuite de changements au fonctionnement des institutions, notamment le Conseil des ministres, le rôle des ministres et les cabinets ministériels et affecté le travail des sous-ministres. D’autres changements dans la société ont marqué les conditions d’opération: c’est le cas des think tanks, des médias sociaux et des groupes de pression. Tous affectent la pratique du poste de sous-ministre. À quelques occasions dans le passé nous avons pris le pouls de la communauté des sous-ministres au sujet de plusieurs aspects de la pratique de leurs rôles et au sujet de leurs environnements. Cet ouvrage a voulu explorer cette évolution en donnant la parole aux sous-ministres fédéraux du Canada en 2015, juste avant des élections dont nul ne pouvait prédire le résultat. L’ouvrage examine d’abord leur profil socio-professionnel : d’où viennent-ils? Demeurent-ils plus longtemps en poste? Jouissent-ils de plusieurs affectations? Les sous-ministres s’expriment sur leurs relations à la politique, leur participation à la conception des politiques, leur perception d’influence à cet égard et de manière plus générale, des facteurs d’influence sur les ministres des dernières années. Ils acceptent de partager leur sagesse à ces égards. Les interviewés traitent aussi de leur rôle de manager avec leur stratégie d’entrée en poste, leurs principes de gestion du temps et leur pratique de leadership en tant que sous-ministres de grandes organisations publiques. Les sous-ministres fédéraux de 2015 abordent enfin la question de leurs relations aux organismes centraux, de leurs rapports au Greffier et aux autres membres de la communauté des sous-ministres. Cet ouvrage permet des comparaisons avec des études similaires conduites durant les dernières années permettant d’apprécier l’évolution de leur situation
29,99$
Fondements de management stratégique, 2e édition
Là où General Motors, Sears et IBM ont perdu du terrain, Toyota, Walmart et Apple en ont gagné. L’histoire regorge d’exemples d’entreprises qui n’ont pas réussi à suivre la concurrence ou qui y sont parvenues, mais sans pouvoir maintenir le rythme par la suite. En tant qu’étudiante ou étudiant en administration des affaires, vous souhaitez sûrement savoir pourquoi certaines entreprises réussissent quand d’autres échouent. Qu’est-ce qui sous-tend le succès étonnant de Google en tant que moteur de recherche, et pourquoi Yahoo n’est-il plus un joueur dominant dans la même industrie? Comment une firme comme Walmart réussit-elle à devenir un chef de file et à maintenir sa position, alors que d’autres acteurs de la même industrie, comme Target Canada et Sears Canada, ont mis fin à leurs activités? Différentes sections de ce manuel apportent des réponses détaillées à ces questions et à d’autres du même ordre. Mais nous pouvons dès maintenant vous donner une réponse synthétique : les entreprises performantes gèrent stratégiquement leurs ressources et leur environnement : elles ne gèrent pas (ou ne déploient pas) seulement leurs ressources internes en ayant la concurrence à l’esprit, mais gèrent aussi de manière proactive leur industrie ou l’environnement concurrentiel lui-même. Dans ce manuel consacré au management stratégique, nous examinerons comment la haute direction de l’entreprise doit comprendre les enjeux qui se dessinent dans l’environnement, et comment elle doit adapter ses capacités stratégiques afin d’établir pour l’entreprise son avantage concurrentiel pour assurer sa prospérité à long terme. Il existe d’autres abrégés sur le même sujet, mais celui-ci se distingue par sa richesse et par les rubriques qu’il contient. Voici quelques-unes de ses particularités : • Ce manuel est écrit dans un style simple et engageant, sur le ton d’une conversation. Il évite les phrases complexes et va droit à l’essentiel. Les concepts de chaque chapitre sont clairement développés afin d’aider les étudiantes et les étudiants à les saisir et à les assimiler rapidement.• Les concepts sont illustrés au moyen d’exemples d’entreprises bien connues comme Apple, PepsiCo et Walmart.• La présentation de la matière est axée sur la pratique et l’application, c’est-à-dire que les élèves disposent de modèles faciles à utiliser pour faire des analyses critiques (par exemple l’analyse d’une industrie ou l’analyse interne d’une entreprise).• Chaque chapitre commence par une mise en situation présentée simplement, et le thème de cette brève étude de cas est efficacement intégré au contenu du chapitre.• Chaque chapitre se termine par un résumé qui constitue un bon outil de révision pour les étudiantes et les étudiants.• Chaque chapitre comprend des projets et des questions à développement conçus pour rapprocher les élèves de la dimension pratique. Raghavan Parthasarthy enseigne à la Zicklin School of Business, au Baruch College (City University of New York), où il a également reçu son doctorat en 1991. Il a concentré sa recherche et ses écrits sur la stratégie des entreprises, la stratégie concurrentielle et le management stratégique de la technologie et de l’innovation. Il est également associé principal du Strategy Consulting Group. Philip L. Grenon enseigne le management à l’Université Laval depuis 1986. Il détient un baccalauréat en administration des affaires, un baccalauréat en sciences sociales et un M.B.A. en management de l’Université Laval. Depuis le début des années 1980, il a également agi à titre de conseiller en stratégie et en gestion auprès d’entreprises privées et publiques. Son principal domaine de spécialisation est le management stratégique. Johanne Queenton est professeure en management à l’Université de Sherbrooke. Après des années comme gestionnaire dans le secteur privé et l’administration publique fédérale et provinciale, elle a obtenu en 2005 un doctorat en administration de l’UQÀM. Son principal domaine de spécialisation est le management stratégique de l’innovation. Ses intérêts de recherche sont notamment la mesure du risque à l’innovation, le développement de stratégies d’innovation et l’instauration d’une culture d’innovation dans les organisations privées et publiques. Elle enseigne les nombreuses facettes du management stratégique moderne à différents niveaux universitaires.
59,95$
Formation à la conception innovante
Ce livre propose un support à la formation à la conception innovante reposant sur les travaux de la chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante de Mines ParisTech, avec le support du pôle MosaiC d’HEC Montréal. L’enjeu de cette formation est d’amener à maîtriser les modélisations des raisonnements de conception innovante, à mobiliser les formalismes de la théorie C-K et à savoir agir en situation de conception innovante. Conçue en huit grandes séances thématiques, la formation couvre trois axes majeurs : les bases théoriques de la théorie du raisonnement de conception et des régimes de conception, notamment la théorie C-K; le rôle de la connaissance dans les processus de conception; l’organisation de la conception innovante, y compris les techniques d’animation nécessaires au management de collectifs de conception. Chaque séance est l’occasion d’introduire des concepts théoriques nouveaux, de les ancrer dans les travaux de recherche récents et de les illustrer. Des exercices sont proposés pour mettre en application les principes exposés et pour stimuler des échanges et des questionnements. Des ateliers sont l’occasion de mobiliser les acquis dans des contextes réels, avec des éléments de support permettant de mieux cerner les enjeux et les difficultés potentielles des situations de conception innovante. Des synthèses concluent chaque séance pour mettre en valeur les points majeurs à retenir. Marine Agogué est Professeure adjointe en management à HEC Montréal, membre de MosaiC et membre de la chaire de Théorie et Méthodes de la Conception Innovante des Mines. Elle a effectué sa thèse à MINES ParisTech sur les blocages à l’innovation, mobilisant les théories et outils de la conception. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur les biais cognitifs en créativité et a co-écrit avec Sophie Hooge un ouvrage d’introduction et de vulgarisation sur la conception innovante : « Introduction à la conception innovante : Éléments théoriques et pratiques de la théorie C-K » (M. Agogué, F. Arnoux, I. Brown, S. Hooge, Presses des Mines). Elle enseigne le management de l’innovation et de la création à HEC Montréal. Sophie Hooge est Professeur assistant en conception et gestion de l’innovation à MINES ParisTech, membre de la chaire de Théorie et Méthodes de la Conception Innovante des Mines et du Cercle de l’Innovation de l’université Paris-Dauphine. Ses recherches portent sur les outils et l’organisation du management de la valeur en situation d’innovation de rupture. Elle est responsable de plusieurs enseignements en conception de MINES ParisTech (Spécialité Ingénierie de la Conception; Enseignement Conception de Produits & Innovation; Formation doctorale Conception, Recherche & Innovation) et dans le master Management des Technologies et de l’Innovation co-habilité avec les universités Paris- Dauphine et Paris-Saclay.
29,95$
Introduction socio-historique au Québec économique, politique et...
Le présent outil pédagogique est conçu à l’intention d’étudiants étrangers présumés n’avoir aucune connaissance préalable du Québec. Il présente son territoire et ses caractéristiques, sa situation démographique, ses institutions, les principaux jalons de son évolution historique et les grands enjeux économiques, politiques, sociaux, culturels et environnementaux auxquels il est confronté. Cet outil tient donc lieu de manuel pédagogique en l’absence, sur le marché, d’un ouvrage unique couvrant les thèmes très variés du cours, mais en évitant la lourdeur fréquente de ce type d’ouvrages. Il devrait aussi faciliter la prise de notes par les étudiants en mettant l’emphase sur les points les plus importants. Idéalement, les étudiants devraient, avant une séance de cours, lire le module correspondant à celle-ci, puis le relire de nouveau après elle, à la lumière de leurs notes et des échanges en classe. Joseph Facal, Ph.D., est professeur à HEC Montréal
29,95$
La communication internationale dans l’univers global des scienc...
Suivi d’un dialogue inédit avec l’ancien Directeur Général de l’UNESCO
Comment la communication internationale peut revendiquer une place de choix dans l’univers global des sciences sociales? Dans quelle mesure et jusqu’à quel point les objets qu’elle aborde, les enjeux sociétaux qu’elle adresse, interpellent-ils toutes les disciplines des sciences sociales? Comment démontrer sans effort son rattachement à la trajectoire historique que suivent les sciences sociales? Ce faisant, se verrait-elle dans l’obligation de devoir fixer un champ de délimitation dans l’univers global des sciences sociales? Comment harmoniser toutes les diversités discursives sur la communication internationale et rendre plus aisée la compréhension de cette matière pour tous ceux qui, principalement, enseignants, chercheurs et étudiants s’intéressent à cette sous-discipline ? Tâche herculéenne et mission quasi impossible ! Pourtant, c’est le défi que propose de relever cet ouvrage marqué par le souci de la clarté pédagogique et qui démontre, du début à la fin, qu’on ne peut nullement lier le qualificatif “internationale” au terme “communication”, sans problématiser. À travers neuf chapitres, traitant chacun, profondément, d’objets divers mais logiquement articulés, pointe aussi un parti-pris épistémique pour la méthode de l’interdisciplinarité que l’auteur ne s’emploie pas seulement à rappeler, mais dont il explique les fondements scientifiques. Au bout de l’ouvrage, s’amorce un dialogue inédit sur le déséquilibre mondial de l’information avec l’ancien Directeur Général de l’UNESCO, Amadou Mahtar Mbow, initiateur de la commission internationale sur les problèmes de la communication. Les débats sur le NOMIC (nouvel ordre mondial de l’information et de la communication) sont souvent relatés par des sources secondaires aux interprétations parfois contradictoires. Quoi de mieux, pour rendre service à la vérité scientifique, que d’interroger la source directe ?
39,99$
La gestion réinventée
L'avenir est entre vos mains
Notre monde est en changement. L’évolution sociale, technologique, économique et environnementale bouscule les façons de faire et de penser. Afin de s’adapter à cette réalité, les organisations multiplient les initiatives d’amélioration continue. On ne compte plus les normes et les approches de gestion mises de l’avant pour augmenter la qualité des produits et des services, le bien-être et la sécurité des personnes ainsi que la croissance et la performance des organisations. Pensons notamment au Lean management, à la gestion intégrée des risques, à la responsabilité sociale ou encore au système de management de la qualité de type ISO 9001. L’expérience démontre que le succès de ces normes et de ces approches de gestion ne passe pas uniquement par la mise en œuvre de divers processus et outils. Ces dernières commandent de nouvelles façons de percevoir, de penser et d’exercer la gestion. En d’autres termes, en adoptant ces normes et ces approches, les gestionnaires s’engagent, qu’ils en soient conscients ou non, dans un long processus de transformation de leur culture de gestion.  Mais qu’en est-il exactement de ce changement de culture de gestion? Comporte-t-il certains éléments distinctifs? Quels en sont les principaux enjeux? Comment en soutenir l’appropriation? Ce livre apporte quelques éléments de réponses à ces questions et fait la lumière sur ce changement complexe et hautement stratégique. Il a pour objectif d’accompagner les gestionnaires de tous les niveaux hiérarchiques et secteurs d’activité, publics ou privés, dans un processus de réflexion leur permettant d’en estimer la pertinence et la faisabilité au sein de leur organisation. Il propose différentes pistes d’action et une démarche pour y arriver. MAP, CRHA, est entrepreneure et consultante, spécialisée en développement organisationnel et des personnes. C’est avec passion et humilité qu’elle accompagne des gestionnaires de tous les niveaux hiérarchiques et de différents secteurs d’activité depuis plus de vingt ans. Elle se distingue par sa capacité à gérer des projets innovants et d’envergure faisant appel à la mobilisation et à l’intelligence collective. Elle est psychosociologue de la communication et détient une maîtrise en administration publique. Elle est membre de l’ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) et de l’association québécoise de codéveloppement professionnel (AQCP). Elle est fondatrice de La gestion réinventée.
À partir de 19,95$
La gestion stratégique des organisations artistiques
Comme toutes les organisations, les organisations culturelles et artistiques (OCA) doivent prendre des décisions stratégiques afin de faire face aux enjeux de leur secteur. Maîtriser des schémas de pensée stratégique devient alors essentiel pour le gestionnaire d’OCA en vue de décider de façon la plus informée possible. Avoir une pensée stratégique ne veut pas dire que le gestionnaire doit être uniquement ancré dans une rationalité qui lui interdit d’écouter son intuition. Ce gestionnaire, bien souvent artiste, est d’ailleurs plus enclin à suivre son intuition que des modèles théoriques qui ne donnent qu’une vue partielle de la réalité. L’ambition de ce livre est de faire réfléchir le gestionnaire d’OCA sur l’exercice d’une pensée stratégique. Tel l’artiste qui doit maîtriser la technique de son art pour alors interpréter de façon à émouvoir son auditoire, le gestionnaire d’OCA soit maîtriser les techniques de la pensée stratégique pour qu’il ou elle se sente à l’aise face à ses décisions tout en ayant un grand niveau de confiance en elles. Cette rationalité s’allie alors à son intuition pour ne faire plus qu’une façon de penser. Cela peut notamment s’acquérir ou se renforcer par la pratique répétée d’appliquer les outils stratégiques présentés dans cet ouvrage. Comprendre son organisation au sein de son environnement en termes concurrentiels, par rapport aux attentes de ses parties prenantes, en sachant évaluer les ressources et compétences de son organisation, tout en mettant en place la gouvernance la plus adéquate sont des étapes essentielles d’une démarche stratégique permettant de gérer en sachant mieux appréhender le futur. Les décisions stratégiques seront alors plus à même d’assurer la pérennité de l’OCA au cours du temps.  Les auteurs ont eu le souci de faciliter la réflexion sur le diagnostic stratégique d’une organisation culturelle et artistique, notamment par la compréhension des contextes interne et externe. Les enjeux de gouvernance et de parties prenantes sont notamment pris en compte. Cet ouvrage aidera les praticiens à : mieux comprendre la contribution des outils d’analyse au management stratégique; effectuer un diagnostic stratégique; prendre des décisions stratégiques qui soient cohérentes avec le diagnostic; s’assurer du succès de la mise en œuvre de leurs décisions. Serge Poisson-de Haro, Ph.D., M.B.A., est professeur à HEC Montréal depuis 2006. Ses intérêts de recherche et d’enseignement se centrent sur le domaine de la stratégie. Il a siégé sur les conseils d’administration du Canadian Opera Company et de la fondation Dare Arts for Children. Il publie régulièrement dans l’International Journal of Arts Management et est un conférencier régulier à la conférence de l’association internationale du management des arts et de la culture. Il a écrit de nombreux cas pédagogiques sur des institutions du milieu des arts. Sylvain Menot, ingénieur de formation, a obtenu son MBA à HEC Montréal en septembre 2008 avec la mention d’Excellence. Un de ses centres d’intérêt est la gestion stratégique des organisations. Il a co-écrit deux cas sur les enjeux stratégiques d’organisations artistiques qui ont été publiés dans la Revue internationale de cas en gestion. Il détient plusieurs années d’expérience en tant que Project Manager, actuellement en poste chez le leader mondial des Contract Research Organisations pour l’industrie pharmaceutique.
À partir de 49,95$
La recherche en didactique des mathématiques et les élèves en di...
Quels enjeux et quelles perspectives?
Cet ouvrage s’adresse aux formateurs, enseignants et didacticiens œuvrant de près ou de loin auprès des élèves dits en difficulté d’apprentissage en mathématiques. Conçu à la suite d’un symposium de l’Acfas, l’ouvrage s’insère dans la poursuite des réflexions didactiques en lien avec les fondements et les pratiques d’évaluation-intervention auprès des élèves ayant un potentiel mathématique, mais connaissant des difficultés en situation d’apprentissage. L’introduction écrite par Jean-Luc Dorier expose la genèse de cet ouvrage, introduit les contributions des auteurs et apporte un point de vue international sur les préoccupations actuelles entourant l’intervention en mathématiques auprès des élèves en difficulté. Pour traiter de ces préoccupations d’un point de vue didactique, cet ouvrage est divisé en trois parties : 1. Les enjeux didactiques pouvant être identifiés et analysés lors de l’enseignement, l’évaluation et l’intervention mathématiques auprès des élèves en difficulté ; 2. Les modèles de collaboration enseignants, orthopédagogues et conseillers pédagogiques favorables à l’enseignement, à l’intervention et à l’évaluation des élèves en difficulté ; 3. Autres perspectives didactiques prometteuses pour mieux enseigner, évaluer et intervenir auprès des élèves en difficulté. Les échanges entre les différents auteurs de cet ouvrage mettent en évidence le fait que les perspectives didactiques prometteuses pour enseigner, évaluer et intervenir auprès des élèves en difficulté peuvent prendre diverses avenues, mais elles sont toutes proposées en réaction à un mode d’évaluation-intervention dit « de remédiation » n’ayant pas eu les résultats escomptés auprès des élèves dits en difficulté. Les auteurs soulèvent qu’il est central de s’entendre sur les fondements de l’enseignement, de l’évaluation-intervention, les finalités des apprentissages, de valoriser une collaboration entre différents acteurs concernés (« co-enseignement »), de rendre symétrique la relation famille-école, de coordonner les actions didactiques, pédagogiques et orthopédagogiques et de provoquer des opportunités d’apprentissage riches pour les élèves en difficulté. La valorisation de l’actualisation du potentiel mathématique des élèves en difficulté laisse place à la créativité en promouvant la compréhension et la conceptualisation mathématiques, en donnant une place de choix au jeu sur les variables didactiques, en mettant l’élève en action.
24,99$
La relève entrepreneuriale
Le parcours de vingt repreneurs
Si la création d’entreprise est de plus en plus médiatisée, la reprise d’entreprise demeure encore un peu dans l’ombre, ou encore souvent abordée sous l’angle de celui qui vend son entreprise. Pourtant, afin d’assurer la pérennité des entreprises existantes, il faudra de la relève. C’est dans ce contexte que les auteurs, deux chercheurs de la Chaire en entrepreneuriat et innovation de l’Université Laval, en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, ont entrepris de réaliser une étude portant sur des jeunes de la génération X et Y qui ont opté pour la reprise d’entreprise. Ils livrent dans ces pages les résultats de leur démarche.   « La relève entrepreneuriale : le parcours de vingt repreneurs » est un ouvrage pratique, offrant des exemples concrets de reprise d’entreprises. Vingt cas de jeunes âgés entre 20 et 46 ans ayant choisi de reprendre une entreprise, qu’elle soit familiale ou non, y sont présentés. À travers leur histoire, il est possible de mieux comprendre les défis et enjeux que présente la reprise d’entreprise. Pour chacun des cas, les acteurs, le processus ainsi que des faits saillants et observations sont discutés. Des questions de réflexions sont également proposées à la fin de chaque cas, en lien avec les problématiques et défis spécifiques de ces derniers. Les lecteurs pourront constater que le parcours traversé par ces jeunes n’est pas toujours simple. C’est pourquoi, à l’issue de la présentation des vingt cas, des pistes d’action sont explorées dans le but de faciliter le parcours de ces repreneurs et ainsi favoriser l’accès à la reprise d’entreprise. Maripier Tremblay, DBA, Professeure agrégée, Titulaire de la Chaire en entrepreneuriat et innovation, Université Laval Yvon Gasse, Ph. D., Professeur émérite, Université Laval
À partir de 24,95$
La transdisciplinarité et l’opérationnalisation des connaissance...
La recherche transdisciplinaire peut prendre plusieurs formes et s’inviter à l’insu du chercheur. Mais depuis les années soixante-dix, dans la foulée d’un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), plusieurs recherches s’inscrivent à son enseigne de manière explicite. Ce livre s’intéresse aux enjeux épistémologiques, méthodologiques et organisationnels de ce type de recherche. Si la transdisciplinarité n’est pas toujours associée à la présence d’acteurs non académiques pour la coconstruction de savoirs, la présence de plusieurs disciplines est largement reconnue. Aussi, les concepts de multi-inter-pluri-circumdisciplinarité sont utilisés de manière interchangeable. Des enjeux de reconnaissance institutionnelle et de modalités d’interaction (temporelle et spatiale) se posent à la fois pour les chercheurs et pour les acteurs non académiques. D’une part, le livre comprend des textes théoriques provenant de chercheurs d'une grande variété de disciplines et, d’autre part, il présente des études de cas relatant l’expérimentation de la recherche partenariale impliquant des organismes de recherche, des organismes d’intervention sociale ou des regroupements stratégiques. Ce livre se distingue en abordant la vision idéaliste et la vision critique de la transdisciplinarité. Il intéressera les chercheurs, acteurs de terrain et étudiants oeuvrant dans le domaine du développement durable, de la santé, de l’économie sociale ou de la sociologie des sciences. Marie-Andrée Caron est directrice du COSE et professeure titulaire au Département des sciences comptables à l’ESG UQAM. Marie-France Turcotte est professeure titulaire en responsabilité sociale et environnementale à l’ESG UQAM. Elle est également directrice du Réseau entreprise et développement durable, basé à Montréal.
À partir de 9,95$
La violence familiale et sociale
De la description à la compréhension psychodynamique
Que se passe-t-il dans la tête des personnes qui commettent des actes de violence ? Celles qui tuent un ami ou un parfait étranger ? Celles qui agressent sexuellement un enfant ? Qu’est-ce qui motive ces personnes à agir de façon immorale et incompréhensible pour la majorité de la population ? Malgré qu’il n’existe pas de réponses simples à ces questions, ce livre sur les violences familiales et sociales propose quelques pistes d’explication de la dynamique interne, des enjeux psychosociaux et intrapsychiques des auteurs de différentes formes de violence contre autrui. Cet ouvrage offre une compréhension du fonctionnement psychique des individus auteurs de violences familiales et sociales, et permet, à travers la perspective psychodynamique, de saisir l’irrationalité et le sens des passages à l’acte violent. Il met en évidence ce qui semble sous-tendre les comportements de violences et apporte ainsi des pistes de prévention et d’intervention nécessaires en fonction des besoins de ces personnes. Ce livre s’adresse aux étudiants, professeurs, chercheurs, cliniciens et tout les intervenants oeuvrant dans le domaine de la violence familiale et sociale, ou même ceux qui sont en contact avec une clientèle présentant un risque de passage à l’acte violent. À travers l’exploration et l’élaboration de portraits cliniques des auteur(e)s de violences conjugales, d’homicides conjugaux et extrafamiliaux, d’homicides de masse, et même de violences sexuelles, cet ouvrage collectif permettra aux lecteurs d’arrimer les connaissances théoriques et empiriques à la réalité clinique.
34,99$
Le management des projets
L’objectif général de ce livre consiste à mettre en lumière la diversité des formes de projet en organisation et la complexité inhérente à leur gestion. Afin d’illustrer la variété de projets possibles, nous décrivons six types de projet, soit le projet industriel, le projet de recherche et développement, le projet de création, le projet événementiel, le projet de développement organisationnel et le projet de développement durable.  Pour chacun de ces projets, les gestionnaires doivent construire une cohérence d’ensemble, cohérence qui nécessite une gestion adaptée à la nature du projet, une mobilisation pertinente des acteurs impliqués dans le projet et une prise en compte des contextes dans lesquels les projets trouvent toute leur pertinence.  Au terme du livre, il en ressort que chaque type de projet est unique et fonctionne selon sa propre logique, sa propre identité. Par exemple, on ne gère donc pas un projet industriel comme on gère un projet événementiel ou un projet de développement durable. En tant que gestionnaire de projet, il s’avère alors crucial de faire une lecture appropriée de l’identité du projet à réaliser de façon à bien comprendre ses particularités et ses enjeux et, conséquemment, à mettre en œuvre des pratiques de gestion qui ne le dénatureront pas.  Richard Déry, Ph. D., professeur titulaire de management, HEC Montréal Caroline Aubé, Ph.D., est professeure à HEC Montréal Chantale Mailhot, Ph.D., est professeure à HEC Montréal Éric Brunelle, Ph.D., est professeur à HEC Montréal 
À partir de 19,95$
Le repreneuriat en équipe pour propulser son entreprise
Le petit guide de la famille en affaires
Plusieurs sondages démontrent qu’un peu plus de 40 % des dirigeants d’entreprise songent à transférer cette dernière à plus d’un « successeur » (ex. MassMutual, 2007). De même, Cater et Justis (2010) affirment que le leadership partagé entre des membres d’une famille en affaires est une pratique commune. L’idée de l’entrepreneur en tant que héros solitaire était très appréciée de la génération des baby-boomers. Cependant, les générations X et Y sont davantage sensibilisées à travailler en équipe et valorisent le partage du leadership. Que ce soit pour croître plus rapidement, pour mobiliser plus de capitaux, pour bénéficier d’un réseau de contacts étendu, ou pour faciliter la conciliation travail-famille, les bénéfices d’un repreneuriat en équipe peuvent être nombreux et séduisants. Dès lors, d’autres questions se posent. Comment le leadership se partage-t-il? Comment s’organise-t-on pour diriger à plusieurs? Comment préparer la reprise d’un dirigeant par une équipe repreneuriale? Quelles sont les meilleures pratiques pour transmettre à plusieurs repreneurs? Les enjeux et les défis liés aux familles en affaires étant au cœur de la mission de « Familles en affaires », ce livret se concentrera sur le repreneuriat familial en équipe, et tentera de répondre à ces interrogations. Le repreneuriat en équipe étant de plus en plus populaire, il est possible d’en dégager les meilleures pratiques et de s’en inspirer. Ses nombreux avantages devraient en convaincre plus d’un de tenter l’aventure…
À partir de 9,95$
Les vrais visages du drame de Chapais
Le 1er janvier 1980, un incendie criminel cause la consternation dans une petite ville minière du nord du Québec. Quarante-huit personnes, rassemblées pour fêter le jour de l’An, y trouvent la mort. Quarante et une personnes meurent sur-le-champ et sept autres décèdent suite à leurs brûlures. Un tel évènement a marqué profondément la population de Chapais, qui comptait à l’époque une population de trois mille cinq cents habitants. Ce drame a entraîné des changements majeurs aux lois sur la sécurité dans les édifices publics et la création de deux centres de traitement des grands brûlés au Québec. Mais qu’en est-il des survivants? Quels furent les impacts de l’incendie sur les individus et sur la communauté éloignée? Plus de vingt ans après la catastrophe, une chercheure en service social prend la route pour rencontrer les victimes directes, les endeuillés et les intervenants de tous horizons, afin de recueillir leurs témoignages. Comment ont-ils pansé leurs plaies à une époque où il n’y avait pas de procédures d’intervention en mesures d’urgence? Cela et bien d’autres choses se retrouveront dans les documents d’archives, les paroles rapportées de ces personnes parfois partagées entre la colère et la réconciliation. Les Chapaisiens ont dû déployer une énergie féroce pour survivre. Leur expérience nous éclairera sur les enjeux du rétablissement après une telle tragédie. Le quarantième anniversaire en 2020 constitue une occasion privilégiée pour transmettre ces découvertes et les recommandations conséquentes.
19,95$
Microéconomie - Introduction pour étudiants en gestion
Manuel et guide de l'étudiant
Manuel Ce livre est destiné aux étudiants de première année en école de gestion qui sont à la recherche d’une bonne compréhension du raisonnement économique sans s’encombrer du lourd bagage théorique requis pour des études spécialisées en économie. La première partie du livre analyse le fonctionnement des marchés et la façon dont les décisions individuelles des firmes et des consommateurs y participent. Elle couvre des sujets tels que les gains à l’échange et la formation des prix dans différentes structures de marché. Forte de ces concepts, la seconde partie du livre est consacrée aux décisions d’affaires telles que le comportement stratégique face à des concurrents, la prise de décision en incertitude ainsi que la gestion des situations d’asymétrie d’information. Un étudiant qui maîtrise les concepts développés dans ce livre sera en position privilégiée pour bien comprendre les grands enjeux du monde des affaires. Guide de l'étudiant Le guide de l’étudiant accompagne Microéconomie - Introduction pour étudiants engestion. Il reprend les principales notions du livre dans un format adapté à la prise de note. On y trouve aussi les réponses aux exercices proposés dans le manuel. Justin Leroux, Professeur à HEC Montréal Nicolas Sahuguet, Professeur à HEC Montréal
À partir de 59,95$
Microéconomie – 2e édition (manuel et guide de l'étudiant)
Introduction pour étudiants en gestion
ManuelCe livre est destiné aux étudiants de première année en école de gestion qui sont à la recherche d’une bonne compréhension du raisonnement économique. Allant directement à l’essentiel, l’approche pédagogique adoptée privilégie une approche accessible et axée sur le concret. La première partie du livre analyse le fonctionnement des marchés et la façon dont les décisions individuelles des firmes et des consommateurs y participent. Elle couvre des sujets tels que les gains à l’échange et la formation des prix dans différentes structures de marché. Forte de ces concepts, la seconde partie du livre est consacrée aux décisions d’affaires telles que le comportement stratégique face à des concurrents, la prise de décision en incertitude ainsi que la gestion des situations d’asymétrie d’information. Un étudiant qui maîtrise les concepts développés dans ce livre sera en position privilégiée pour bien comprendre les grands enjeux du monde des affaires. Cette deuxième édition comporte des exemples bonifiés et de légers ajustements dans la présentation de certains concepts. Guide de l’étudiantLe guide de l’étudiant accompagne Microéconomie : Introduction pour étudiants en gestion – Manuel. Il comprend les réponses aux exercices du manuel ainsi que près de 500 questions d’anciens examens et leurs solutions.
64,99$
Outils stratégiques d’aménagement, de planification et de dévelo...
La boîte d’outils des géographes, des aménagistes et des urbanistes s’appuie sur une variété de données et de bases de données qui se sont beaucoup complexifiées depuis une trentaine d’années. En aménagement et en urbanisme, bien que la méthodologie de base reste la même, la complexité de l’information à inventorier, à traiter et à analyser, nécessite beaucoup plus de temps pour comprendre les phénomènes, les enjeux naturels et humains. Cela nécessite également plus de temps pour synthétiser l’information colligée à un moment appartenant déjà à un passé, récent ou non, mais dont l’environnement dynamique demande d’ajuster systématiquement les interventions pour éviter la caducité de la proposition d’aménagement récemment élaborée. Le contenu de l’information provenant des différentes bases de données s’organise plus systématiquement avec l’outil stratégique P.E.S.T.E.L. puisqu’il permet de cerner la problématique d’un territoire. Puis, l’outil d’analyse stratégique F.F.O.M. dynamique permet de mettre en évidence et de développer un argumentaire sur les différentes stratégies d’intervention qui sont, ou qui devraient, être posées sur ce territoire. Le troisième outil stratégique propose d’intégrer une approche d’intervention basée sur des principes de développement durable, et ce, en utilisant un outil d’urbanisme : le plan d’aménagement d’ensemble. Ces outils stratégiques d’aménagement, de planification et de développement s’avèrent tout aussi efficaces lors d’un mandat d’expertise. Il est à noter que les trois outils stratégiques d’aménagement, de planification et de développement peuvent être utilisés seuls ou combinés de façon complémentaire à d’autres outils d’urbanisme comme le plan particulier d’urbanisme (PPU) et le plan d’insertion et d’intégration architecturale (PIIA), non intégrés au document. 
À partir de 13,95$
Parcours pédagogiques d’enseignantes et d’enseignants à l’univer...
Douze enseignants à l’université racontent leurs « parcours pédagogiques » : leur conception de l’enseignement, les événements marquants qui ont ponctué leurs années d’enseignement, la façon dont ils ont évolué, leurs préoccupations actuelles concernant l’enseignement, leurs frustrations, leurs satisfactions, leurs doutes. Destiné avant tout aux enseignants, et plus largement à toute personne intéressée par les enjeux actuels de l’enseignement à l’université, cet ouvrage se veut une « ressource réflexive », dans un contexte où parler ouvertement de ses préoccupations pédagogiques n’est pas toujours facile ou bienvenu. La culture académique ne reconnaît pas toujours la haute charge émotionnelle que revêt l’enseignement et ne favorise pas toujours le partage et la réflexion au sujet d’enjeux pédagogiques. En fin d’ouvrage, les auteurs reviennent sur des thèmes clés qui ressortent des douze parcours pédagogiques – la relation aux étudiants, les conceptions de l’apprentissage, les moteurs et les freins de l’évolution pédagogique, la façon dont les enseignants sont évalués, entre autres – et proposent des pistes de réflexion à la lumière des recherches en pédagogie de l’enseignement supérieur.
14,99$
Penser la Covid-19, et penser le monde
Réflexion critique sur les effets de la pandémie du printemps 2020
Penser. Communiquer. Travailler. Vivre. Telles sont les quatre sections dans lesquelles ont été répartis les textes qui composent le présent livre. Penser, parce que ce fut le premier défi à relever face à l’intrusion dans nos vies de la COVID-19 et qu’il nous aura fallu mobiliser toutes nos capacités d’analyse pour tenter d’en tirer une leçon. Communiquer, parce que c’est lorsque les temps sont incertains que se fait le plus sentir le besoin de certitude et de réconfort et que jamais ne sont apparus aussi clairement les enjeux de présentation et de diffusion de l’information. Travailler, parce que la pandémie a bouleversé notre environnement économique et qu’elle nous a contraints à revoir entièrement l’idée même que nous nous faisions de notre travail. Vivre, enfin, parce que, quel que soit l’avenir de la pandémie de la COVID-19, elle nous aura changés et aura laissé en nous des traces profondes, des blessures, parfois, que le temps seul ne suffira pas à effacer. Le projet de livre est né en mars 2020. Soixante-et-onze propositions en provenance de dix-huit pays ont été soumises au comité du livre. Quinze textes, signés par trente-et-un auteurs, sont présentés ici. Que tous ceux qui ont participé à cette entreprise en soient remerciés.
34,99$
Réseaux de relations sociales, connexions et élitisme
Quels enjeux pour les organisations?
Véritable centre de pouvoirs, l’entreprise et particulièrement la grande entreprise, réunit de nos jours toutes les classes élitistes en son sein : l’élite dirigeante économique et financière, l’élite politique et même l’élite intellectuelle. Cette centralisation des pouvoirs est en partie due à la domination absolue de l’économique et de la finance sur le politique. En effet, avec son pouvoir de l’argent, la grande entreprise est en contrôle total du pouvoir politique. Cet état de fait touche l’ensemble de la société, avec pour principale conséquence un biais dans la répartition des richesses, biais bien sûr favorable à l’élite économique et financière en premier. Cet ouvrage, réalisé par des universitaires, dresse un portrait saisissant des contours de cet élitisme poussé à l’extrême et qui est grandement mis à profit par les entreprises, sous la forme de ce qu’il est convenu d’appeler les « réseaux de relations sociales » ou les « connexions politiques ». Une attention particulière est également portée aux conséquences morales et éthiques d’un tel phénomène, qui peuvent aller des « portes tournantes », à la « collusion » ou la « corruption ». Au niveau organisationnel et managérial, cela peut tout simplement être considéré aussi comme un mécanisme stratégique et de gestion normale, avec comme corollaire l’institutionnalisation et la systématisation du phénomène. Saidatou Dicko est Professeure au Département des sciences comptables de l’École des sciences de la gestion à Université du Québec à Montréal.
À partir de 9,95$
Se développer comme professionnel dans les professions adressées...
Les professions adressées à autrui partagent quelque chose de particulier qui les rend uniques et les complexifie à la fois. Loin d’être un simple travail intellectuel, elles comportent une forte dimension humaine, interactionnelle, émotionnelle et éthique où le rapport à l’Autre est central. Or, avec la complexification croissante des professions adressées à Autrui et de leurs conditions d’exercice, on peut s’interroger sur les nouvelles formes de professionnalité sollicitées dans le travail au quotidien, sur les difficultés des acteurs ainsi que sur les modalités d'accompagnement proposées à ces derniers. Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau sur le développement professionnel dans les professions de l’humain, mettant à contribution une réflexion approfondie et des résultats empiriques. Il réunit des auteurs du Québec et de la France et compte 11 contributions correspondant à quatre réalités distinctes (enseignement, formation, santé et service social) traversées par une constante : la préoccupation de l’Autre. Les instances décisionnelles, les syndicats, les ordres professionnels, les acteurs de terrain et les institutions de formation y trouveront des pistes susceptibles de mener vers un développement professionnel de qualité et d’améliorer les pratiques dans les professions adressées à autrui où complexité, indétermination, intersubjectivité et enjeux éthiques pèsent de manière significative.  
À partir de 24,95$
Tisserands d'enfance : le développement de l'enfant de 4 et 5 ans
L’enfant de 4 et 5 ans est en exploration constante du monde qui l’entoure. Lors de cette période, ses découvertes l’amènent à construire ses apprentissages et à faire divers liens qui lui serviront tout au long de son parcours de vie. Ces apprentissages vont beaucoup plus loin que ceux liés aux disciplines; ils sont en lien avec tous les domaines de son développement global (physique et moteur, langagier, cognitif, social et affectif).  Tisserands d’enfance : le développement global de l’enfant de 4 et 5 ans est un incontournable dans le monde de l’éducation à la petite enfance. Cet ouvrage, axé sur les plus récentes recherches, permet de mieux comprendre en profondeur :  - tous les domaines d’apprentissage de l’enfant de 4 et 5 ans;- l’apport didactique afin de mieux comprendre les spécificités et l’évolution de l’enfant; - les enjeux psychopédagogiques liés à l’intervention auprès des enfants de 4 et 5 ans; - les distinctions entre l’intervention auprès des enfants de 4 ans et ceux de 5 ans. Tisserands d’enfance : le développement global de l’enfant de 4 et 5 ans propose également des pistes d’intervention pratique pouvant soutenir les pratiques pédagogiques des intervenants. Cet ouvrage offre un contenu axé sur les plus récentes recherches tout en conservant un volet pratique pour l’intervenant auprès des enfants de 4 et 5 ans, en formation ou en pratique.
À partir de 49,99$
Un regard croisé d’experts et chercheurs sur la RSE
D’un contexte global au contexte de pays émergents
Les externalités sociales et environnementales positives ou négatives des entreprises, universités, institutions et bien d’autres organisations sont désormais sous la loupe de plusieurs acteurs : regroupements de citoyens, de consommateurs, de bailleurs de fonds, mais aussi d’ONG, de syndicats, et de bien d’autres parties prenantes. L’intégration de ces externalités dans les modèles d’affaires, dans les processus décisionnels d’investissements, dans les études de lancements de nouveaux produits ou dans diverses stratégies est, aujourd’hui, devenue incontournable. Connu sous la dénomination « responsabilité sociale des entreprises », puis intégré comme « risque extra-financier », ce concept a fait l’objet de très nombreuses recherches dans divers champs de la gestion : ressources humaines, comptabilité, finance, gouvernance, etc. Ces études ont, pour la très grande majorité, été menées dans des pays développés. Cet ouvrage est un recueil de recherches réalisées dans les pays émergents francophones. Débutant par une mise en contexte théorique rédigée par des praticiens reconnus pour leur contribution dans l’avancement et l’acceptation de la RSE au niveau mondial et par des praticiens pionniers du domaine, ce collectif présente des études et des réflexions portant sur les marchés marocain, tunisien, algérien ou nigérien. Ces contributions permettent de mieux cerner les problématiques sociales, environnementales et de gouvernance dans le contexte de ces pays en émergence, de les contextualiser et de catalyser une réflexion autour des enjeux tant au niveau des firmes locales, grandes ou petites, qu’au niveau des entreprises internationales qui y sont installées. En partageant leur réflexion, leur analyse et leurs recommandations dans ce collectif, ces auteurs, praticiens ou chercheurs jeunes ou établis, de pays développés ou en émergence alimentent les débats que diverses parties prenantes pourraient avoir à propos de la RSE, dont les professeurs universitaires dans le cadre de leurs enseignements, séminaires et recherches. Bouchra M’Zali, Ph. D., professeure à l’ESG-UQAM (Canada), chercheure à la Chaire en Responsabilité Sociale et Développement Durable à l’ESG-UQAM et directrice de la recherche à L’AICRI. Chantal Hervieux, Ph. D., professeur à l’Université Saint Mary’s et est directrice du « Centre d’excellence pour le Leadership » (Centre for Leadership excellence). Mohamed M’Hamdi, Ph. D., Professeur de l’Enseignement Supérieur à la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc.
À partir de 12,95$
Message
Error
Ok
a été ajouté à votre panier.