Gestion

Autres
Gestion.jpgGestion.jpg
Gestion2_WebOptimized.jpgGestion2_WebOptimized.jpg
connect.jpgconnect.jpg
droit_WebOptimized.jpgdroit_WebOptimized.jpg
genie_WebOptimized.jpggenie_WebOptimized.jpg
home.jpghome.jpg
mathematics.jpgmathematics.jpg
medecine.jpgmedecine.jpg
vendresurcoozook.jpgvendresurcoozook.jpg
Retour
La gouvernance : une synthèse
Éditeur : Éditions JFD
Auteur(s) : Marc Girard
Nombre de pages : 136
ISBN ou clé interne : 978-2-923710-22-8
Consulter un extrait de ce livre
8,95$
13,95$
17,95$
Ajouter au panier
Vous avez déjà cet ebook dans votre panier.
Description
Table des matières

Les entreprises exercent une influence considérable sur les sociétés au sein desquelles elles sont implantées. Mais comment sont-elles gouvernées? Depuis la publication de The Modern Corporation and Private Property en 1932, le débat entourant la gouvernance porte sur l’exercice du pouvoir, mais aucun consensus n’a émergé depuis en réponse à deux questions essentielles. Qui détient le pouvoir ultime de décision au sein de l’entreprise? Et quels intérêts l’entreprise sert-elle?

Ouvrage précurseur, voire polémique, The Modern Corporation and Private Property demeure avant tout un ouvrage portant sur l’exercice du pouvoir et sa réglementation. Pour Berle et Means, le problème de la séparation de la propriété et du contrôle de l’entreprise en est un de gouvernance économique. L’exercice responsable du pouvoir nécessite une réglementation de ce pouvoir en vue d’une considération des intérêts de l’ensemble de la communauté dans la conduite des affaires de l’entreprise. Ces considérations politiques ont trop souvent été négligées en faveur d’une simplification du débat prônée par le mouvement ‘Law and Economics’. Il demeure toutefois impossible de définir comment le pouvoir est exercé au sein de l’entreprise sans avoir déterminé au préalable quels intérêts doit servir l’entreprise. Une détermination qui ne peut être faite qu’au regard d’un contexte à la fois historique, politique et social, lequel influence le développement des lois et des institutions économiques. D’où la nécessité d’une réunion de l’économique et du social.

Marc Girard a occupé plusieurs postes à la haute direction dans le secteur des finances au sein de grandes entreprises canadiennes. Depuis 2002, il agit à titre de chef de la direction financière auprès de sociétés publiques inscrites à la cote de la Bourse de Toronto. Titulaire d’une maîtrise ès sciences (M. Sc.) de HEC Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires (M.B.A.) de l’Université McGill, il est comptable agréé (CA) et analyste financier agréé (CFA).

Consulter la table des matières de ce livre
Message
Ok
a été ajouté à votre panier.